KGWI Attirer et fidéliser

Les salariés français moins attachés à leur entreprise et plus à l'écoute de nouvelles opportunités

KGWI Attirer et fidéliser32% des employés français pensent fréquemment à changer d’emploi. 
Pour quelles raisons les salariés restent-ils fidèles à leur entreprise ou, au contraire, acceptent-ils une offre et quittent leur employeur ? Résultats de l’enquête Kelly Global Workforce Index 
Le bien être avant tout 
Selon l’enquête, la rémunération n’est pas l’atout n°1 des employeurs pour retenir leurs collaborateurs. Si les employés restent dans leur entreprise, c’est avant tout car le travail leur plait (20%) mais également pour conserver un équilibre vie professionnelle/vie privée (10%). 15% des répondants expliquent qu’ils restent en poste parce qu’ils ne trouvent pas d’emploi similaire ailleurs, 10% parce qu’ils ont des opportunités d’évolution de carrière. Le salaire (9%) n’arrive qu’en 5ème position. 

Quand il s’agit d’accepter un nouveau poste, l’équilibre vie professionnelle/vie privée est également cité comme principal critère de choix (38%). Viennent ensuite les possibilités d’évolution de carrière (32%) et les rémunérations et avantages (23%).  
 D’un point de vue plus général, un candidat potentiel choisira une entreprise pour son image (60%) et sa situation géographique (56%). 
 « Les collaborateurs ne sont plus seulement intéressés par l’aspect rémunération d’un poste. Nous passons une grande partie de notre temps au travail, se sentir bien en entreprise est logiquement devenu une priorité pour les employés ». Franck Teboul, Directeur Général de Kelly 

Autres résultats de l’enquête : 
- 72% des répondants affirment que leur emploi a du sens. Les facteurs principalement cités sont : la capacité à exceller/à me développer dans mon domaine (68%), suivi par les relations avec les collègues (43%) et l’adéquation avec les valeurs personnelles (41%). 
 - Quand on demande aux employés français la manière dont ils souhaitent être récompensés pour de bonnes performances, 41% parlent de bonus financiers, 35% d’une promotion, 14% ne demande rien. 
- Pour prendre des décisions en rapport avec le travail, 56% des répondants prennent leurs décisions seuls, 23% consultent leur conjoint, 10% leurs parents. 
-A la question, utilisez-vous les réseaux sociaux pour prendre vos décisions en matière de carrière/emploi, seul 22% réponde « oui ». 
- 62% des répondants affirment qu’un collègue de travail « difficile » ne les ferait pas quitter leur emploi, contre 24% de « oui ».

En savoir plus