Retour
Blog Img

Les 4 types de boss (et comment les gérer)

Nous avons tous une expérience avec un mauvais boss. Celui qui s'attendait à ce que vous soyez marié à l'entreprise. Celui qui n'a JAMAIS arrêté de parler. Celui qui semblait totalement dépassé par l'ampleur de la tâche. Celui qui avait ses têtes...

La liste pourrait s'allonger encore et encore (et encore…). Beaucoup de problèmes que nous rencontrons avec nos patrons pourraient être résolus avec une meilleure communication - mais pour bien communiquer avec quelqu'un, vous devez le comprendre, ou du moins comprendre ce qui le motive. Parfois, face à un manager difficile, cela peut sembler une tâche impossible.

Et si vous aviez une feuille de route ?

Un article récent de Fast Company a exploré les quatre traits de leadership les plus courants chez les patrons. En apprenant à connaître ces archétypes de leadership, vous pouvez commencer à comprendre comment mieux communiquer avec tous les types de boss. En fait, ce regard averti sur la façon de gérer votre propre patron pourrait même accélérer votre carrière.

Examinons ensemble les 4 types de boss :

Le boss amical

Sociable. Extraverti. Axé sur la relation. Les boss amicaux sont avant tout des personnes. Cela signifie qu'ils sont souvent doués pour rassembler des équipes et communiquer des messages clés. Mais lorsqu'un boss amical va trop loin, il peut être perçu comme arrogant, bruyant et en quête d'attention. Si vous avez déjà eu un manager qui ne vous a pas laissé placé un mot et qui a toujours été le centre d'attention de la fête de Noël du bureau, vous avez probablement travaillé avec un boss amical.

Comment gérer un boss amical :

L'une des étapes les plus importantes à suivre avec un boss amical est de fixer des limites claires. Planifiez des moments calmes dans votre calendrier et n'ayez pas peur d'être clair et direct sur vos styles et moments de communication préférés. Aussi, n'ayez pas peur d'encourager ce type de patron à donner aux autres la vedette. Suggérez que d'autres occupent le devant de la scène lors de présentations aux clients ou d'événements de l'industrie pour permettre à des collègues moins avancés de briller. Ce type de leader n'attire pas intentionnellement l'attention des autres, en fait, ils ne remarquent souvent pas qu'ils le font.

Le boss motivé

Le boss motivé est là pour gagner. Ils sont très énergiques et profondément motivés, ce qui les rend très efficaces pour surmonter les obstacles et faire bouger les choses. Lorsque vous êtes confronté à un délai serré ou à une tâche apparemment impossible, vous voulez un leader motivé à vos côtés. Cependant, les dirigeants avec un tel sens de l'ambition peuvent devenir autoritaires et très dominants, surchargeant leur personnel et créant des tensions.

Comment manager un boss motivé :

Un boss motivé peut être un énorme avantage dans les situations où vous essayez de faire bouger les choses. Demandez leur aide lorsque vous essayez d'obtenir un financement pour un nouveau projet ou lorsque vous souhaitez obtenir l'approbation de la direction pour une nouvelle idée ; leur style de travail tenace vous aidera à réussir. Cherchez des moyens d'aligner ou de connecter vos objectifs avec les leurs, lorsqu'ils auront l'impression que vous travaillez vers des objectifs communs, ils feront tout leur possible pour que cela se produise.

Le boss discipliné

Les patrons disciplinés sont des gens de détails. Organisateurs naturels, ils sont les leaders vers lesquels les entreprises se tournent lorsqu'elles ont besoin de créer des processus efficaces et d'assurer le bon déroulement d'opérations complexes. Mais trop se concentrer sur les « petites choses » peut conduire des boss disciplinés à devenir des micro-gestionnaires qui ne parviennent pas à créer un espace pour l'innovation et la curiosité au sein de leurs équipes.

Comment gérer un boss discipliné :

Tirez parti de leur souci du détail - leur contribution à vos problèmes les plus complexes sera inestimable et trouver des opportunités pour eux d'exercer leurs compétences en planification nourrira leur estime de soi. Mais ne laissez pas leur concentration totale sur les processus éliminer votre besoin de flexibilité. Demandez-leur si vous pouvez créer de la place pour des sessions d'exploration et de création innovantes dans leur plan détaillé.

Le boss curieux

Les patrons curieux voient grand, vraiment grand. Ils ont un sérieux appétit pour tout ce qui est nouveau et innovant et ils n'ont pas peur de prendre des risques pour atteindre leurs objectifs. Cela les rend extrêmement performants dans la direction d'entreprises ou d'équipes entrepreneuriales. Cependant, ce besoin constant de nouveauté et de fraîcheur peut les distraire d'un travail important qui doit être terminé maintenant, et il peut être difficile pour les travailleurs de suivre leur flux rapide d'idées nouvelles.

Comment gérer un boss curieux :

Exploitez leur esprit créatif pour identifier de nouvelles opportunités ou idées que vous n'aviez pas envisagées en leur posant des questions et en les faisant participer à des conversations sur des projets clés. Mais soyez prêt à travailler dur pour les garder ancrés en étant la voix du sens pratique et de raison. Ils apprécieront que vous mettiez leurs grandes idées en contexte.

Quel type de patron avez-vous ? Ou vous reconnaissez-vous dans les descriptions ci-dessus ? Rendez-vous sur notre page LinkedIn pour plus d'informations sur le travail et rejoignez la conversation sur les dernières tendances en matière de recrutement et de carrière.

#KellyBlog