Retour
Blog Img

5 Conseils pour trouver un job en 2022

​La société a changé. Le monde du travail aussi.

Les entreprises ont été obligées de se réinventer pour continuer à recruter.

Alors, bien que les masques tombent et que la vie reprenne son cours, certaines nouveautés sont appelées à rester.

Pour vous donner un maximum de chances de trouver l’emploi qui vous correspond, Kelly vous donne 5 astuces pour vous y retrouver dans le recrutement 2.0(22).

Tip #1 : Le personal branding en complément du CV

Oui, les recruteurs continuent de fouiller les jobboards pour trouver le bon candidat.

Mais ils ne s’arrêtent plus au diplôme ou à l’expérience. Tout simplement car les managers recherchent autre chose.

Une chose intangible qui ne peut être extraite par nos supers logiciels intelligents : l’état d’esprit, le mindset.

Et l’état d’esprit, ça ne se trouve pas sur un CV.

Alors comment montrer aux employeurs potentiels que vous êtes le/la candidat(e) idéal(e) ?

Par le personal branding en premier lieu.

Evidemment, ce changement de paradigme demande un peu de réflexion.

Pour vous y aider, nous vous invitons à consulter cette formation gratuite : https://openclassrooms.com/fr/courses/4698761-developpez-votre-personal-branding

Tip #2 : L’entretien visio remplace le CV

Décidément, le CV n’a plus la côte.

Le recruteur vous a remarqué grâce à votre personal branding.

Au lieu de vous demander votre CV, il vous propose un rendez-vous Teams / Zoom / Hangout (rayez les mentions inutiles).

Mais pourquoi personne ne veut de votre CV ? Plusieurs réponses sont possibles :

  1. Le recruteur l’a déjà

  2. Le savoir-être est plus important qu’une liste d’expériences

  3. Les soft skills sont encore plus importantes que le savoir-être

Dans tous ces cas de figure, ce que veut le recruteur, c’est vous connaître en tant que personne. Et honnêtement, il était temps, non ?

Tip #3 : « Quelles sont vos valeurs personnelles ? »La nouvelle question qui va vous faire transpirer

Vous l’avez compris, le recruteur remet l’humain au centre. Il va donc chercher à comprendre ce qui vous constitue réellement. Et pour ce faire, exit la sempiternelle question des trois qualités et 3 défauts et place aux valeurs personnelles.

Alors oui, ça peut paraître déstabilisant à première vue. Mais cette question est bien plus intéressante, non ? Encore une fois, ça demande un peu de préparation…

Mais vous nous connaissez, on assure vos arrières chez Kelly.

Alors pour vous préparer au mieux, on vous propose une liste non-exhaustive de valeurs parmi lesquelles piocher pour définir les vôtres :

Adaptabilité

Authenticité

Audace

Autonomie

Bienveillance

Cohérence

Esprit de compétition

Conscience professionnelle

Contribution

Créativité

Croissance

Dépassement de soi

Discipline

Empathie

Engagement

Esprit d’équipe

Expertise

Flexibilité

Franchise

Gratitude

Humilité

Indépendance

Innovation

Esprit d’initiative

Sens de l’observation

Ouverture

Partage

Performance

Prudence

Goût du risque

Solidarité

Stabilité

Tolérance

Transmission

Vision

Volonté

Alors quelles sont vos 3 principales valeurs personnelles ?

Tip #4 : Le candidat est en position de force

Inutile d’avoir fait une école de commerce pour connaître le principe de l’offre et de la demande.

Il y a encore 5 ans de cela, un recruteur postait une annonce et avait le choix entre une vingtaine de candidats. Cette époque est révolue.

Aujourd’hui, il y a plus d’offres d’emploi que de demandeurs d’emploi. Ce qui veut dire qu’en tant que candidat, vous êtes en position de force.

Alors bien sûr, inutile de demande un salaire mirobolant ou des conditions de travail exubérantes, ça ne passera pas. Mais oui, vous pouvez obtenir un meilleur salaire que le précédent, ou plus de responsabilités si c’est ce que vous souhaitez.

Mais vous le savez, « un grand pouvoir implique de grandes responsabilités », alors vous devez être parfaitement préparé(e) à justifier vos exigences.

Vous ne pouvez pas demander 10 % de plus simplement parce que vous souhaitez vous offrir un beau voyage cet été.

Vous allez devoir démontrer en quoi ce salaire est justifié et quel sera le retour sur investissement pour l’employeur.

Tip #5 : Le télétravail comme nouvelle norme

Beaucoup de salariés ont souffert de l’isolement provoqué par un télétravail à temps complet.

Mais quand il a fallu revenir au bureau, la majorité des collaborateurs a souhaité conserver un à deux jours de travail à la maison par semaine. Moins de fatigue, moins de trajet, moins d’interruptions… les avantages sont bien présents.

La plupart des entreprises ont donc intégré ce nouveau mode de travail et le propose désormais dans les accords. Ça, c’est pour la partie visible de l’iceberg.

Mais de manière plus profonde, ce que les patrons comme les collaborateurs attendent, c’est plus de flexibilité. Si le présentéisme tend à disparaître de l’équation, on demande plus de souplesse dans l’exécution des tâches.

Vous devez donc prendre en considération dans votre recherche votre capacité à vous adapter à des contraintes parfois mouvantes au sein de l’organisation.

A vous de jouer

Alors, quelle est l’évolution qui vous plait le plus ? Et celle qui vous dérange ?

Bien sûr, si vous avez besoin de conseils, vous pouvez vous rapprochez de votre bureau Kelly.

Et pour comparer toutes les offres qui vous correspondent, c’est par  !